Randonnée du 06 novembre 2022 - Gorges de Veroncle au depart de Joucas animée par Michel

Dimanche, encore une Très belle randonnée au départ de Joucas petit village connu pour ses superbes calades . On laisse le village derrière nous pour suivre le GR de Pays ‘’ Tour des Monts de Vaucluse ‘’. Michel, notre guide du jour, va nous faire découvrir la fameuse vallée de la Véroncle. On dit que c’est le parcours découverte de l’ère touristique en Vaucluse ! Après un sentier magnifique en sous-bois, on croise le moulin des Grailles encore habité.

Il fait partie des six moulins de la Véroncle. , situés sur la commune de Gordes, tous appartenant à des particuliers. Les quatre autres moulins du ruisseau sont sur Murs, ce sont les premiers qui ont été construits, à la fin du XVIème siècle. Le chemin que l’on emprunte d’abord est aussi Chemin de Mémoire du Maquis de Gordes…On foule une terre pétrie d’Histoire.

La Véroncle, avant d’être un boulevard pour marcheurs, est un petit cours d’eau, sur les flancs sud des Monts de Vaucluse. Il traverse les territoires de Murs et de Gordes et se jette dans le Carlet. Il court sur 11,9 km…Tout petit ! Et pourtant, dans des gorges impressionnantes.

On marche dans le canal qui conduisait l’eau …et on comprend par quels aménagements simples et efficaces les hommes du XVI ont capturé le cours du ruisseau, établissant une retenue, pour conduire l’eau par une béal, taillée ou construite…jusqu’aux réserves qui alimentent le puits dont la hauteur et la verticalité sont les garants de la force avec laquelle l’eau tombera sur le mécanisme entrainant les meules !! Magnifique ! – et ça c’est au moulin Cabrier.

Et après bien des épreuves ! Un goulet ! Une faille ! Entre deux parois…faut descendre…des câbles…des marches… tout une installation pour permettre au marcheur de franchir l’obstacle ! Certes…mais quand même…on se fait sérieux…Les bâtons « volent bas » … faut avoir les mains libres pour descendre sans dommage…on passe tous et on passe bien…Sécurité, efficacité, solidarité ! C’est là qu’on touche de près la nécessaire empathie qui lie les membres d’un groupe…chacun aide et doit aider… chacun est attentif à l’autre…pas d’individualisme dans les circonstances…On sort vainqueur de cette descente… on rencontre le moulin de Jean de Marre, construction en ruine, il était un moulin-ferme, les restes encore visibles sont importants et permettent de deviner les différentes activités : habitation, stockage des grains, meunerie, turbine, abri pour les animaux.

Plus loin, nous croiserons les moulins : Joseph Parret, Puits de Cata, moulin de la Charlesse, moulin de Dévissé et le dernier, le moulin des étangs avec son petit pont. Un peu au-dessus de celui-ci on aperçoit un énorme mur, c’est celui de l’ancien barrage qui permettait d’alimenter en eau l’ensemble des moulins.

La balade se poursuit jusqu’à Murs puis un retour plus roulant avec de superbes vues sur le Luberon et Rousillon. Le voilà notre parcours…dans le lit de la Véroncle, et à travers l’Histoire…Emus, que nous sommes devant de tels vestiges !

Il faut maintenant tenter de traduire la beauté de ce lieu où nous cheminâmes ! Un lit de ruisseau envahit par la végétation, enserré dans de profondes gorges aux parois usées et sculptées…Le sentier épouse le relief …Une baume ! Des ruines…Plus loin on surplombe des vasques creusées, polies…Magnifique ! Bien sûr ! On a bien peu de vocabulaire en l’occurrence ! Un sentiment étrange nous envahit…au fond de ce lit encaissé, dominés par des falaises si hautes, si droites…La présence de l’action du Temps est telle…qu’on se sent bien minuscule !! Cette grande beauté du lieu nous fait également, juste un instant, rêver d’être peintre…Rendre ce cadre, ces rochers, ces couleurs… Nous découvrons bien concrètement ce qu’est un lieu pittoresque!! Sacrée journée, non ?

Crédit photo: Gérard WEBER